Saturday, 20/1/2018 | 10:51 UTC+1
Site Officiel de J.E.T

Geisha

Geisha
19%
User Rating

824912.jpg

Connaissez-vous la vraie signification du mot Geisha ? Le « Gei » signifie art et le « sha » signifie personne. Une autre appellation de la geisha est “geiko” et qui signifie femme qui excelle dans les arts, en d’autres termes la Geisha est une artiste, une personne d’art ou une œuvre d’art mouvante si on veut.

 

L’actrice chinoise Ziyi Zhang, vedette du célèbre film Mémoires d’une geisha dit qu’il n y a aucun équivalent de la geisha dans la culture chinoise. « C’est si différent et si spécial au Japon. »

 

kenneth Champeon déclare dans son article sur Le monde flottant « Ukiyo » : « Il n y a actuellement aucun équivalent occidental  pour une geisha, elles sont réellement la forme impeccable de l’art japonais. »

 

L’ensemble d’une geisha en soi est extrêmement compliqué : Elle se doit de mettre une tonne de maquillage, un kimono particulier, très lourd et avec de langues manches, une magnifique obi (sorte de ceinture pour les vêtements traditionnels japonais) au dos, et pour coroner le tout une coiffure de cheveux très compliquée avec de variantes décorations. Pour conclure on peut donc dire que la geisha abandonne son propre charme pour céder place à une autre sorte de beauté sous forme de poupée vivante.

« le look d’une geisha est comme un masque. » Ziyi Zhang

 

Le kimono est sacré: “Nos kimonos sont toute notre vie.”

“On sait à quel point le kimono, cette incarnation de la beauté, est essentiel à la geiko. Il est l’emblème de notre profession. Confectionné dans les plus somptueuses soieries, peint à la main, il est en soi une oeuvre d’art.”

Mineko Iwasaki  -Ma vie de geisha-

geishas_2.jpg

 

Mais une geisha n’est pas uniquement une façade ou une belle carcasse vide à l’intérieur, elle doit également être polyvalente, instruite et cultivée afin de pouvoir discuter et débattre de tous les sujets avec ses clients. “une fois devenue maiko, je passais d’innombrables après-midi dans les librairies, les bibliothèques, les musées. »

Mineko Iwasaki -Ma vie de geisha-

 

Comme vous l’avez peut être vu dans le film Mémoire d’une geisha une geisha apprend et

s’entraîne dans une maison spéciale appelée Okiya (1) où il y a la mère (Okaasan) maîtresse de la maison et qui a la liberté de choisir d’adopter qui elle veut pour être sa fille « musume » et sa successeuse (atotori) pour diriger l’Okiya après elle et qui héritera même du nom de famille de la maison. Les geishas doivent donc travailler dur pour impressionner la mère et gagner son consentement. Au final la gouvernance va à celle qui le mérite le plus.

“Dès lors je pris peu à peu conscience de la rigidité et de l’archaïsme du système qui de bien des manières nous asservissait.”

Mineko Iwasaki -Ma vie de geisha-

 

La mère se charge de toutes les dépenses de ses filles et de leur apprentissage et s’attend à être récompensé en retour une fois qu’elles commencent à rapporter de l’argent.

 

Une geisha novice est prise sous la tutelle d’une geisha professionnelle pour lui apprendre tout ce qu’il y a à apprendre, cette dernière est appelée la grande sœur. Quand ceci se produit, une cérémonie est organisée pour célébrer l’événement. Cette cérémonie prend place à la plus célèbre des maisons de thé avec la présence de la maîtresse de maison et la mère. C’est alors qu’ils déclarent le début de carrière de la future geisha et que la sœur lui choisit un nouveau prénom. Après cela la geisha novice commence à accompagner sa grande sœur dans les maisons de thé qu’elle fréquente afin d’observer et apprendre d’elle.

 

Une geisha apprend dés son enfance à être une artiste complète et compétente afin de satisfaire ses clients dans la maison de thé. C’est pour ça qu’elle passe par un long processus d’apprentissage de la danse, le chant, jouer au shamisen (2) ainsi que plusieurs autres formes d’art parmi lesquelles la danse est considérée comme la plus révérée. L’apprentissage de la danse est donc une obligation et une nécessité pour une geisha.

« Les geishas ne sont pas des courtisanes. Et nous ne sommes pas des épouses. Nous vendons nos compétences et non nos corps. Nous créons un autre monde secret, une place de beauté seulement. Le mot geisha en soi veut dire artiste et être une geisha c’est être jugé entant qu’œuvre d’art mouvante. »

Arthur Golden -Mémoires d’une geisha-

 

Une geisha ne doit pas tomber amoureuse, si elle le fait et qu’on la découvre sa vie pourrait être ruinée et elle pourrait même redevenir une simple servante.

 

« Les geishas ne sont pas dociles et subalternes, au contraire elles sont en fait parmi les femmes les plus financièrement et émotionellement réussies et les plus puissantes au Japon, et ont été ainsi  traditionnellement.»

Iwasaki Mineko  -Ma vie de geisha-

 

Lorsqu’une apprentie geisha devient une adulte, elle est censée avoir une cérémonie, appelée Mizuage (3), comme célébration de son passage du statut de Maiko (4) à celui de geisha. Après cette cérémonie les clients offrent leurs prix ou si on veut misent sur la geisha et celui qui offre la plus grosse somme gagne ses privilège.

 

Une geisha doit travailler dur durant sa vie jusqu’à ce qu’elle obtienne un danna (5) .Celui-ci se portera par la suite garant de toutes ses dépenses.

 

Nous pouvons également citer la présence de geishas dans Ginatama pendant l’arc Yochiwara. Cette partie de l’histoire se focalise énormément sur les personnes habitant cette cité et surtout leur incapacité à la quitter et voir le monde extérieur. Ceci montre qu’elles n’ont pas la liberté de roder à l’extérieur de leur univers.

 

En parlant de Yochiwara, il faut mentionner que les geishas étaient en quelques sortes emprisonnées dans ce quartier de plaisirs. Une geisha ne peut en ressortir que si elle amasse assez d’argent pour payer pour sa propre liberté ou bien épouser quelqu’un qui paiera pour elle.

 

1-Okiya: Une maison où les jeunes femmes habitent afin d’initier leur entraînement à la vie de geisha.

2-Shamisen: Un instrument de musique japonais.

3-Misuage: quand une apprentie geisha devient adulte.

4-Maiko: une apprentie geisha.

5-Danna: le client principal d’une geisha.

Souayah Sarah

JET Press Team

 

 

 

 

 

 

Twitter

Contact Us

Contact

Email: contact@jetunisia.org

Phone:

Fax:

Address: